samedi 31 juillet 2010

Comment différencier un saxophone alto type "500" d'un "900" chez Yanagisawa.

En ce qui concerne les modèles "500", les numéros de série sont compris entre les n°00126341 et 00126374 (année 1985),  les modèles "900" entre les n°00164385 et 00164389 (année 1991).
Cette comparaison demande certainement des compléments.
Ces observations ne concernent pas la perce des instruments et ne préjugent en rien de leurs sonorités respectives.
Visiblement le facteur a renforcé sur le type 900 la solidarité des mécaniques avec le corps, soudures fragiles et jeux de clé de ré grave. Les spatules de paume main gauche ( ré, mi b, fa aigus) sont plus hautes et l'accès main droite avec les clés de fa# coté et levier de fa# plus évident.
Deux types de saxophones semi-professionnels convoitables et relativement similaires à l'usage. Un son plus intéressant à exploiter que sur un saxophone d'étude et une facilité de jeu en rapport avec la disposition des clés.
Un alto portant le numéro de série 00126XXX (année 1985).
Voici un exemple de modèle "500" avec profil de spatule type "Mark VI". Levier de fa # aigu, spatule de mi b et do forme "Mark VI", spatule de fa # coté similaire aux cadences de si b et ut cotés.

Photo LUTHIER VENTS.
Un alto portant le numéro de série 00156XXX (année 1989-90).
On remarquera, concernant le clétage de ce saxophone, une transition des caractéristiques du "500" vers celles du "900".
Un axe unique pour les clés de do et mib graves comme les modèles "500" avec les spatules du "900":  fa# aigu en forme de "croissant", spatules de mib, do; spatule du fa# coté en oblique mais non ovalisée, de forme "500". Vu alto n°001537XX, de même type ci-dessous. 

Photo LUTHIER VENTS.
Un contre ressort sur la clé de do # et l'absence de renfort sur plot de ré-do # présents sur les modèles "500". Le palonnier si b grave est articulé, constitué de matière plastique type "900". 

Modèle 500, bague de fixation du ressort.
Photo LUTHIER VENTS.
Alto modèle 900.
Photo LUTHIER VENTS.
Un alto modèle 900 n°0016438X avec touche de fa # coté, ovale et à 45° de l'axe de perce, les clés de do et mi b graves situés sur les mêmes plots mais pourvues de deux charnières distinctes.
Une comparaison des palonniers sol # entre un alto 500 n°00126XXX et le 900 ci-dessus, ainsi que de l'ensemble bras et clé de do # grave.
500 à gauche et 900 à droite.
Photo LUTHIER VENTS.
500 haut ressort plat sur bras, 900 ressort aiguille sur clé.
Photo LUTHIER VENTS.
Un ténor 500 portant le numéro de série n°001009XX (année 1980).
Photo LUTHIER VENTS.
Photos LUTHIER VENTS.

lundi 26 juillet 2010

Saxophone ténor King Zephir verni.
Hormis deux altos de ce type, ce fut la première remise en état conduite sur ce genre de modèle.
Une restauration sans problème due aux qualités de conception mécanique du clétage. Le calibrage des axes est remarquable, les charnières sont robustes, les plots sont orientés de manière précise et donnent à l'ensemble : corps principal et clétage, une harmonie de montage que l'on retrouve dans le jeu. Pour ce qui est du pavillon et des clés de do#, si et sib graves, c'est le contraire, une conception archaïque, une faiblesse organologique.
A noter la forme conique des clés et donc le soin de les remplir de gomme laque pour asseoir les tampons le plus possible sur du plat.
Au niveau des essais, le son est chaud plutôt puissant et profond, une bonne prise en mains générale excepté le contrôle du pavillon qui palme.
Un excellent saxophone "vintage", robuste avec une personnalité des plus sympathiques.