samedi 23 mars 2013

-Custodio, Cardoso, Pereira et Cie; Castanheira et Cie-
Mes remerciements à M.Beru pour ses clichés.
L'origine du fond: 
CONTRIBUTO PARA A SUA HISTÓRIA ENTRE 1853 E A IMPLANTAÇÃO DA 
REPÚBLICA- Dissertação de mestrado- Manuel Bernardo dos Santos Neto-
Orientação: ProfessorDoutorJosé Maria Pedrosa 2009.
"Enfin, s'ouvrait en 1860, dans la rue de Carmo, la maison Custodio, Cardoso Pereira et Cie qui deviendrait un centre important fournissant une grande majorité des harmonies portugaises."
Note: d'autres parts, des sources non citées donnent 1861.
Expositions:
Porto 1865; Paris 1878, 1889; Rio de Janeiro 1879; Lisbonne 1888, 1893; Anvers 1894; Porto 1897, 1902.  
Rapport du jury international, partie 1, Alfred Picard France. Ministère du commerce, de l'industrie et des colonies.  1891. Exposition universelle de Paris 1889. Portugal.- "MM. Custodio, Cardoso, Pereira et Cie de Porto, avaient une fort belle exposition d'instruments en cuivre à pistons de tous genres: des cornets biens traités et toute la famille des saxhorns, dans des proportions et dans des conditions convenables de facture."
Inquerito de Industrial de 1881:
"vendait des instruments de sa propre fabrique et aussi d'autres importés d'Allemagne et de France ".
Cliché M.Beru, ténor argenté si b à fa avec double clé d'octave.
Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical: source Gallica b.n.f.
1893-Pereira, Custodio, Cardoso, Almada, 202, fact. et march. d'instr. à vent en cuivre. 
1895-Porto- Industrie et facture instrumentale. Castaneira, musique. 
Pereira, Custodio, Cardoso; Almada, 202, fact. et march. d'instr. à vent en cuivre. 
1897-Éditeurs et marchands de musique. Pereira et Cie, Custodio, 9, 15, rue Novo do Carmo. 
Porto- Industrie et facture instrumentale. Castaneira, musique. 
Pereira, Custodio, Cardoso; Almada, 202, fact. et march. d'instr. à vent en cuivre. 
1903-Lisbonne.Marchands d'instruments de musique. Custodio Cardoso Pereira, 7, rua do Carmo. 
Porto-Marchands de musique, pianos et instruments de musique. Castanheira et Cia, 109, rua Santo An- tonio, pianos. 
Pereira, Custodio (fi.), 204, rua do Almada, facteurs d'instruments. 
1906-Lisbonne.Custodio Cardoso Pereira y Cia, 7, rua do Carmo. 
Porto- Pereira, Custodio (C.)y Cia, 204, rua do Almada, facteurs d'instruments. 
1910-Lisbonne.Custodio Cardoso Pereira y Cia, 7, rua do Carmo. 
Porto- Pereira, Custodio (C.)y Cia, 204, rua do Almada, facteurs d'instruments
A Arte Musical 1903 de Michel'angelo Lambertini: volume 5.
Il semblerait que ce soit le décès de M. Custodio, Cardoso, Pereira dont fait part une nécrologie trouvée dans ce périodique, faisant part de son  partenaire et éventuellement successeur, M. Castanheira.
Cliché M. Beru, tous mes remerciements pour l'autorisation de publication.
Musique adresses 1929:
Lisboa: Cardoso-Pereira e Cia (Custodio), 9 rua do Carmo-Pianos, Orgaos, Inst.
Livre de la maison d'édition: Pedro de Freitas. Historia Da Musica Popular em Portugal (Lisbon: Custodio, Cardoso, Pereira e Companhia 1946).

vendredi 15 mars 2013


E. CHANTENAY -F. BELMONT - UYTTERHAEGEN et MILLIENS.

Document personnel, publication soumise à autorisation.

Un ami jardinier m'a apporté cet instrument issu du débarras de la serre d'un de ses clients.
Cor de chasse pour utilisation militaire: E CHANTENAY- Fournisseur de l'armée.105 avenue Parmentier-PARIS.

Musique adresses 1921:
Vu sur publicité extrait: Ex- ouvrier et essayeur de l'Association des ouvriers réunis-
Cornets, bugles et trompettes d'harmonie pour solistes.
Pièces détachées pour réparations.
Maison spéciale pour les marchands.
Usine électrique pouvant assurer mensuellement la fabrication de 1500 clairons et trompettes.

Musique adresses 1922:
Chantenay Emile, 105 avenue Parmentier (Xè).- Manufacture générale d'instruments de cuivre.- Fondée en 1907.

Annuaire industriel, répertoire général de la production française.1925.
Cors et trompes. Cors d'harmonie. Trompettes. Clairons. Bugles. Trombones. Altos. Barytons. 
Basses. Contrebasses. Cornets à pistons. Saxophones. Bassons. Ophicléides. Flûtes en argent. Flûtes en métal autre que l'argent. Source Gallica b.n.f.
Chantenay et Cie, 59, r. Oberkampf, Paris, 11è. 

Vu sur divers: estampille.
E. CHANTENAY -F. BELMONT Succr, fournisseur de l'armée, 59 rue Oberkampf Paris.

Musique adresses 1929:
Belmont F. Paris.
Chantenay & Cie, Belmont, Paris.
Belmont, 59 r. Oberkampf (11è).- (Métro, Parmentier.)- Manufacture générale d'Instruments cuivre- Fond 1907.

Archives commerciales de la France: source Gallica b.n.f.
02 janvier 1926.
Paris. — Modification des statuts. — 
Soc. CHANTENAY et Cie, 59, Oberkampf. — 
16 sept. 1925.— P. A. 

07 décembre 1926.
Paris. -Dissolution. -. 14 sept. 1926. — 
soc. CHANTENAY et Cie, fab. d'instruments de 
musique, 105, av. Parmentier. — L. M. Pio- 
ton. — Jugt du 14 sept. 1926. -An.. P. 

Archives commerciales de la France: source Gallica b.n.f.
1)Le 17 décembre 1932. PARIS. — Formation, — Société en nom collectif UYTTERHAEGEN ET MILLIENS. fab. d'instruments, de musique, 59. Oberkampf. — 10 ans. — 20.000 francs. 
2)Le 11 juin 1935:
Dissolution- Paris. Soc. Uytterhaegen et Milliens, 59, rue Oberkampf.-Cession de parts.-J.S.S.
3)Le 17 juin 1935:
Vendeur: Uytterhaegen. Acheteur: Milliens. Me Bauduin , notaire, 31, bd du Lycée à Vanves. Droits dans société Uytterhaegen et Milliens, 59, rue Oberkampf.-J.S.S. (8 juin).

Vu sur Rennes enchères:
Petite trompette argenté par J MILLIENS HOT 59 rue Oberkampf Paris.

Annuaire industriel, répertoire général de la production française. 1935 et 1938. Saxophones. Cors et trompes. Cors d'harmonie. Trompettes. Clairons. Bugles. Altos. Barytons. Basses. Trombones. Cornets à pistons. Bassons. Ophicléides. Flûtes en métal. Source Gallica b.n.f.
Belmont (F.), 59, r. Oberkampf, Paris, 11è.

Adresse ultérieure des établissements Milliens:
14 rue Crespin du Gast.

Document personnel, publication soumise à autorisation.

Saxophones: tous mes remerciements, Jacques, pour ces photos de votre saxophone alto Milliens.



Pour l'estampille, l'occupation de la rue Oberkampf par cette lignée de facteur daterait d'entre 1922 et 1925 et continuerait encore en 1938, M. Milliens est successeur en 1932, si le "et Cie" veut dire J. Milliens et autres, par exemple M. Uytterhaegen, son associé entre 1932 et 1935, la réponse concernant l'age de ce saxophone, paraîtrait simple. 
Voici quelques doubles photos, au dessus, ce saxophone alto Milliens et au dessous, un modèle 5 de chez Pierret (voir article Pierret).



Toujours pour abonder dans le sens du "stencil" Pierret, le profil de garde de fa # coté est identique avec le 5, la spatule de mi aigu du Milliens se retrouve sur d'autres Pierret (modèle Concerto).
Pour ce qui est du système d'octave, sans identifier le modèle, la deuxième clé d'octave se trouvant sur le corps du modèle 5 est située en charnière sur l'axe principal de la spatule d'octave, on trouve sur d'autres Pierret cette même clé située en parallèle de l'axe, en dessous du chalumeau, je ne connais pas de modèle avec clé située au dessus. Éventuellement un modèle 4, 3, 2, 1 de chez Pierret avec votre système d'octave et un seul axe pour les clés de do et mib graves que l'on devrait déterminer par la suite. En signalant et postérieurement que la deuxième clé d'octave non trouvée précédemment, se trouve aussi sur un ténor Pierret modèle 5S n°760X et que l'approche initiale de l'année de fabrication, 1932-1935 paraîtrait plausible.

Source PARIS 1876-1939 : LES PERMIS DE CONSTRUIRE.
Rue CRESPIN (11e arrondissement): La rue fut créée en 1884. En 1928, elle devint la rue Crespin-du-Gast.

Relevé d'estampilles:
J. MILLIENS- Etoile 5 branches- 14 R. CRESPIN DU GAST- Etoile 5 branches- PARIS- 
Vu la même sans étoiles ainsi qu'avec étoile simple et sans rue.

mercredi 13 mars 2013


MAJOR PARIS

Nous allons aborder cette enseigne parisienne , la société Major, agent exclusif pour la France des célèbres instruments "CONN", création de M. Charles Strasser, en parcourant en diagonale cette publicité dont sont tirés les extraits qui suivent.


  Document personnel, publication soumise à autorisation.
Trompette "Compétition": nouveau modèle 1939. 


Document personnel, publication soumise à autorisation.
"Ligne très moderne. sonorité pure et puissante. Facilité d'émission surprenante dans les registres aigus. Nouveau pistonnage. Nouveau pavillon sans bord roulé. Pistons et coulisses en maillechort. Instrument idéal pour le jazz."



Document personnel, publication soumise à autorisation.
"De fabrication artistique française, trois finitions étaient proposées pour une gamme de trois modèles: Compétition en si b et la, Symphony en sib et la, Opéra en ut, si b et la, en cuivre verni, argent satin et argent sablé pavillon doré."

Note: trompette "Connqueror" avec pavillon "Vocabell 40 B", perce moyenne, grande projection, pistons "Crystell", existait en cuivre verni et argent sablé avec pavillon doré, faite au U.S.A.



Documents personnels, publication soumise à autorisation.
"Pavillon sans bord roulé utilisé seulement dans le modèle "Compétition" améliore considérablement la sonorité, le pavillon vibrant librement. Riche gravure moderne."


Documents personnels, publication soumise à autorisation.